Commune de Villeneuve sur Vère
Espace privé
Utilisateur
Mot de passe
Connexion
Calendrier
Météo

Météo à VIlleneuve sur Vère

15 °C / Ensoleillé
Vent: SE de 22 km/h
Humidité: 77%
Auj
13/21 °C
Jeu
12/17 °C
Ven
10/21 °C
Sam
9/16 °C
Sondage
Aucun sondage en cours
La Gardelle

En 2015, le mur du cimetière côté sacristie, a commencé à s'effondrer ; de nombreuses fissures constatées sur l'église dans la sacristie et dans le cœur (voir diaporama ci dessous) ont révélé l’extrême fragilité de l’édifice. Face à un risque critique d’effondrement de l'église renforcé par la déstabilisation du sol sur cette partie du cimetière, la mairie a consulté des cabinets d’experts en monuments historiques et décidé d'entreprendre dans l'urgence selon leur conseil, des travaux de consolidation et de réparation.


Devant l’ampleur des sommes mises en jeux, le conseil municipal lance aujourd’hui au travers de la fondation du patrimoine, un appel aux dons pour financer une partie des travaux (voir document)

 

 

Église de Notre Dame de Lagardelle

Cette église se situe en bordure de la route Albi-Cordes sur Ciel (RD600). Les études étymologiques sur son nom font ressortir 2 hypothèses :

  1. Le diminutif de « La Garde »,

  2. Le dérivé du nom « La Garde vieille » ou, « la garde Vère » paraît la plus vraisemblable. A partir de cette position, on peut surveiller l'aval de la Vère jusqu'à Noailles, direction la plus menaçante au 13° siècle.

Un peu d'histoire ;

Il est possible qu'on ait érigé sur la barre rocheuse de la rive droite une garde (ou gâche), tour de guet, près de laquelle des maisons d'agriculteurs auraient été construites. Une église romane destinée à la pratique religieuse de ses habitants y a été érigée dans le courant du 14° siècle. A la fin du 15° siècle, ce bâtiment a été reconstruit presque totalement en style gothique avec l'aide financière de Louis d'Amboise, évêque d'Albi et seigneur temporel de Villeneuve depuis 1479.

Pourquoi ce village aurait-t-il disparu ? Certains pensent que Simon de Montfort aurait détruit ce village de Lagarde en 1212 au cours de la croisade des Albigeois, mais cette hypothèse fait encore polémique entre certains historiens:

En 1631, il est fait mention d'un pèlerinage dans cette chapelle à l'occasion de la peste.Depuis 1631, l'église est un lieu de pèlerinage à Marie et une chapelle mortuaire. Lieu de pèlerinage encore respecté par la communauté paroissiale locale, Notre Dame de la Gardelle (Gardevieille) est une petite chapelle de style gothique construite au début du XVIème siècle, probablement sur une précédente église.

L’œuvre de Nicolas Greschny

Ces deux affectations inspireront le peintre Nicolaï Greschny, qui en 1947 avec la bénédiction de Mr l'Abbé Orner Pailhé, termine les fresques que nous pouvons encore admirer ici, en parfait état de conservation.

Artiste profondément chrétien (1912-1985), il invite le visiteur ou le pèlerin à la méditation au moyen de la fresque. Tout ici parle de la mort. Chrétien ou non, nous sommes invités à cette échéance inévitable.

 

Visite

Le cimetière de la commune de Villeneuve entoure la chapelle et met le visiteur en « condition ». Les peintures peuvent nous aider à mieux réfléchir sur ce mystère dans la vision chrétienne.

On peut remarquer particulièrement deux grands thèmes :

  • Les « mystère »* du Rosaire** (sans les ajouts du pape Jean-Paul H) dans les chapelles latérales. Les Mystères Joyeux, Douloureux, Glorieux.

  • L'Apocalypse ou Jugement Dernier, thème très Orthodoxe, sur le mur latéral droit.

À ces deux grandes présentations s'y ajoutent :

  • Une vision du Ciel ou du divin : dans la nef et au sommet du chœur.

  • Un ex-voto ou invitation à la prière du chapelet, voire du Rosaire, face à nous dans le chœur.

  • La fin dernière face à l'entrée : Mort de St Joseph.

  • La foi chrétienne après le trépas sur le mur, face à la sortie, avec Abraham (Père de la foi) et l'évocation de l'Évangile « du pauvre Lazare et de l'homme riche ».

  • Ne pas oublier à l'extérieur deux fresques, l'une de Marie et Jésus enfant, et l'Ange de la mort (malheureusement mal conservée).

     

Topologie des lieux

plan des fresques de l'Eglise

1° chapelle à droite : les Mystères joyeux : annonciation, Visitation, nativité, présentation de Jésus au temple.

1° chapelle à gauche : les Mystères douloureux : l'agonie, la flagellation, le couronnement d'épines, le port de la croix, la crucifixion.

2° chapelle à gauche : les Mystères glorieux : la Résurrection, l'Ascension, la Pentecôte, l'Assomption, le couronnement de Marie au ciel.

Autres curiosités intéressantes:

- La statue en terre cuite de Marie de style baroque du 18° siècle, malheureusement repeinte d'une couleur proche de celle du mur.

- La plaque en marbre grenat rapportée de Rome en 1653, attestant que l'église est dédiée à Marie.

- La statue en bois de Sainte Madeleine pénitente, que l'abbé SUC dans un rapport à l'archevêque d'Albi (1918) qualifie : « l'objet artistique religieux le plus ancien de Villeneuve ».

Photos Eglise
  • Eglise vue un soir
    Eglise vue un soir
  • mur cimetière effondré
    mur cimetière effondré